Sign in / Join
person in gray long sleeve shirt driving car

Quelle mention sur la carte grise lors de la vente ?

tComme la carte d’identité nationale aux humains, la carte grise permet aux véhicules terrestres de circuler librement. Il s’agit d’une carte qui porte des mentions spéciales permettant d’identifier le propriétaire du véhicule. En cas de changement de propriétaire comme après une vente, cette carte doit porter certaines mentions valides.

Mention obligatoire sur la carte grise lors de la vente

Normalement, vendre un véhicule est un acte tout simple. Toutefois, cette simplicité exige que votre vente se fasse dans les règles de l’art. La détention d’un véhicule doit être signalée aux autorités compétentes. Ainsi, l’acte de vente, cache d’autres qui sont obligatoires vis-à-vis des lois en vigueur. Le plus important de tous ces actes est la passation de la carte grise. Un véhicule qui change de propriétaire doit changer sa carte grise. L’ancien détenteur doit alors rendre la carte au nouveau avec la mention « vendu », sa signature et la date.

A lire également : Guide complet pour réaliser les contrôles techniques automobiles : Importance, Timing et Procédure

En effet, l’acheteur ne peut pas avoir immédiatement à l’achat une nouvelle carte grise. La législation lui permet de se servir de l’ancienne carte grise en attendant que la nouvelle soit prête un mois après l’achat. Toutefois, la conception d’une nouvelle carte nécessite une ancienne valide. La seule condition de validité exigée est que la carte grise de l’ancien propriétaire soit bien remplie et qu’elle porte la mention « vendu ».

Comment remplir correctement la carte grise lors de la vente

Sur la carte grise, seule la mention de vente doit être inscrite, mais cela ne suffit pas pour bien remplir une carte grise. En effet, cette carte se présente avec un coupon détachable prévu dans le cas d’une vente. Ce coupon ne fait pas partie de la carte grise, mais la carte perd sa validité en son absence.

A lire aussi : Les étapes indispensables pour mettre fin à votre contrat d'assurance auto

Pour un remplissage correct de cette carte, le vendeur doit tirer un trait oblique au milieu de la carte. Il devra se servir d’un stylo à bille et non d’un crayon pour réaliser ce trait. Il fera attention à toucher le coupon détachable. C’est sous ce trait qu’il mettra la date, l’heure et sa signature. S’il existe un autre propriétaire pour le même véhicule, il devra obligatoirement apposer sa signature.

Sur le coupon détachable, il est prévu une partie à remplir avec les informations de l’acheteur. Il revient au vendeur d’inscrire correctement chaque information. Même à cette étape, le coupon ne sera pas détaché. La carte barrée sera alors rendue à l’acheteur en cet état afin de lui éviter des litiges par la suite.

Conséquences en cas d’erreur sur la carte grise lors de la vente

Après une opération de vente de véhicule, seul l’acheteur subit des conséquences en cas d’erreur sur la carte grise. En effet, les techniques de remplissage de cette carte lors de la vente ont été pensées et initiées par la législation. En cas de non-respect, elle est simplement rejetée. Ce dernier subirait alors trois conséquences.

La première de toutes est que l’acheteur supportera les anciennes amendes antérieures à la vente. Face à la douane, rien ne pourra prendre sa défense. La deuxième conséquence est que sa demande de nouvelle carte grise ne sera pas prise en compte. Il devra retourner voir son vendeur. Il pourrait également être identifié comme un voleur s’il se faisait intercepter par la douane ou la police. C’est la dernière conséquence qu’engendre une carte grise mal remplie.

Comment s'assurer de la validité de la carte grise lors de l'achat d'un véhicule d'occasion ?

Il faut rappeler que lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, l'acheteur doit s'assurer de la validité de la carte grise. Il existe des éléments clés qui permettent à chacun de vérifier si une carte grise est valide ou non.

Tout d'abord, il faut vérifier le nom du propriétaire sur la carte grise et s'il correspond bien à celui du vendeur. Il faut regarder les numéros d'identification présents sur la carte grise ainsi que ceux inscrits dans le champ 'E' sur celle-ci. Ils doivent être identiques pour éviter tout désagrément ultérieur.

Avant toute transaction financière ou échange entre particuliers, il faut demander au vendeur sa pièce nationale d'identité ainsi que son permis de conduire afin qu'il puisse prouver qu'il dispose bien des documents nécessaires pour effectuer cette vente. À défaut, on peut rapidement déduire que quelque chose cloche.

Donc, une fois toutes ces précautions prises en compte afin de garantir une sécurité optimale lors des achats et ventes automobiles entre particuliers (qu'ils soient professionnels ou non), vous pouvez partir tranquille pour un voyage sans embûches !

Les démarches administratives à effectuer après la vente d'un véhicule pour éviter les problèmes ultérieurs

Lorsqu'on vend une voiture, il faut se soucier des démarches administratives à effectuer pour éviter tout problème ultérieur. Il existe effectivement certaines formalités qui doivent être accomplies afin d'éviter que l'ancien propriétaire ne soit pas tenu responsable des infractions commises par le nouveau propriétaire.

La première chose à faire après la vente du véhicule est de remplir un certain nombre de formulaires. Il s'agit notamment du certificat de cession, qui doit être signé par les deux parties et remis au futur acheteur. Il faut votre pièce d’identité et celle du nouveau propriétaire.

L'ex-propriétaire doit informer son assureur (par téléphone ou lettre recommandée) que le véhicule ne lui appartient plus et qu'il n'est donc plus assuré. Cette action permettra ainsi à l'assureur d'enregistrer cette demande rapidement afin que vous puissiez souscrire à une nouvelle assurance si besoin était.

Il faut aussi penser impérativement à retirer le numéro minéralogique sur tous les sites internet où celui-ci peut figurer : Le Bon Coin ou encore Lacentrale.fr, présentation marque automobile. Effectivement, cela empêchera toute utilisation frauduleuse éventuelle comme des PV pour excès de vitesse non payés...

Par conséquent, bien comprendre les différentes étapes à suivre après la vente d'un véhicule est un élément crucial pour éviter tout conflit avec l'acheteur et pour que le processus de transformation de propriété se fasse de manière efficace. Cela permet aussi d'être conforme aux règles légales en vigueur et vous assure une tranquillité d'esprit sur le long terme.